Bienvenue sur le site des Maires Ruraux d’Eure-et-Loir

 

John BILLARD Président et Victor PROVOT Vice-Président de l’AMR 28 au congrès de l’AMRF à Eymet (24) du 30 septembre au 2 octobre 2022.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la suite du congrès de l’AMRF qui s’est tenu ce week-end à EYMET (24), les maires ruraux ont adopté à l’unananimité une motion qui renforce l’engagement des maires ruraux face à l’urgence territoriale !
_______________________________________________________________

Résolution générale

2022-2026

Les maires ruraux engagés face à l’urgence territoriale !

L’Association des maires ruraux de France (AMRF) riche de son réseau d’élus engagés, réunie à l’occasion du Congrès d’Eymet, le 2 octobre 2022, partage son souci d’agir et rappelle ses attentes à l’égard des acteurs publics et privés.

L’AMRF réaffirme l’urgence de prendre les mesures nécessaires qu’elle a présentée au printemps 2022. Si les maires assument leur part de responsabilité dans la situation actuelle, chacun se doit de s’engager.

La ruralité représente 88% de notre territoire national et un tiers de la population. Cela ne doit pas laisser indifférent l’administration centrale, ainsi que les acteurs publics ou privés.

Il faut rompre avec les raisons de la colère qui monte depuis les territoires.

Après ce congrès, l’AMRF portera au Parlement ses valeurs, ses défis et ses inquiétudes. Elle rappellera l’investissement quotidien de centaines de milliers d’élus et leurs secrétaires de mairie, cette ruralité qui contribue à l’équilibre national, entre les territoires, aux partages des ressources et à la réponse des besoins élémentaires des populations. 

Sans l’engagement des maires ruraux, nous ne pourrons affronter les défis communs de demain et faire que nos territoires jouent un rôle clé. Les maires ne peuvent le faire seuls mais sans eux rien ne se fera. 

Le champ des actions à mener et des attentes est très vaste. 

Des élus considérés

Chaque projet communal doit être respecté en valorisant ces femmes et ces hommes dévoués.

Nous nous devons de redonner du sens à la clause de compétence générale pour/et mieux faire vivre la démocratie et associer les populations dans nos projets.

Cela a été répété, pas de cohésion nationale sans cohésion des territoires, pas de cohésion des territoires sans respect des communes dans la gouvernance. L’absence de respect des communes se traduit immanquablement par incompréhension et colère des citoyens.

 

Pour ce faire, les maires ruraux rappellent et proposent :

·       Un statut de l’élu doit être créé, et ses conditions d’exercice d’un mandat revues.

·       Le retrait de l’Etat doit impliquer une révision des dotations pour les communes.  Celui qui décide doit dédommager celui qui subit, et ce principe doit devenir une règle « d’or ».

·       Par sa proximité, le maire est au coeur de la vie du village. Il fait autorité et détient les connaissances de son territoire. A ce titre, il doit être consulté et informé par les Préfets sans le filtre des EPCI.

 

Le maintien d’un Secrétariat d’Etat chargé de la ruralité est une nécessité, mais une condition insuffisante à la fondation et au développement d’une action publique d’Etat engagée, forte, cohérente pour la ruralité. En plus de la bonne volonté de Dominique Faure, il faut se doter de moyens humains et financiers. Cela conditionne l’avenir du monde rural.

 

Des élus au rendez-vous

Un agenda rural sans moyen risque de se transformer en une série de rendez-vous manqués.

La concertation tous azimuts doit être un accélérateur des décisions et non un prétexte à retarder des mesures attendues voire inévitables comme dans le domaine de l’accès aux soins, les déplacements ou le numérique.

Les propositions de l’AMRF sont claires, publiques et uniques. Par contre, cela suppose de l’écoute et du concret de la part de l’Etat.  

Nous devons tous croire à nos « villages d’avenir », à la campagne, à la ruralité.

 

La ruralité source d’énergies

Les Maires ruraux appellent à la prise de conscience que sans une véritable stratégie nationale incluant les territoires ruraux, sans un modèle économique comportant une meilleure répartition de l’emploi dans le pays, un bouclier tarifaire sur l’énergie, une meilleure répartition des services, l’environnement rural se dénaturera.

L’Etat se doit d’inverser la logique du « sentiment d’abandon » de ces collectivités et populations rurales. L’Etat se doit d’apprécier la ressource et la source de la nation en soutenant et en enrichissant la ruralité.

L’Etat se doit de valoriser les ressources communales, leur rôle dans la production de richesses. Il doit réformer les IFER, localiser l’impact des prélèvements fiscaux sur les opérateurs de l’énergie au bénéfice des communes, donner une vraie ambition à la dotation biodiversité pour toutes et réduire les inégalités de dotations de base…

Avec l’Etat, les maires ruraux sont prêts à (ré)ouvrir ces pistes maintes fois présentées et régulièrement écartées. 

L’AMRF propose une vision rénovée et une ambition en matière d’aménagement du territoire. Elle invite tous les maires à pousser la porte des permanences parlementaires de leur circonscription, à faire monter la pression, à porter nos propositions contenues dans les « 100 mesures face à l’urgence territoriale », partout depuis toutes les mailles de notre territoire.

Tous à l’action !

Eymet, 2 octobre 2022

 

 

 

 

 

John BILLARD Président de l’AMR 28 invité par le Colonel Stéphane Tourtin, Commandant le groupement de gendarmerie départementale d’Eure-et-Loir (28 Septembre 2022)

John BILLARD remercie le Colonel Stéphane Tourtin, Commandant le groupement de gendarmerie départementale d’Eure-et-Loir, pour l’invitation faite à s’exprimer devant l’ensemble des commandants de brigade afin de partager les attentes des maires ruraux en terme de partenariat opérationnel et collaboratif avec la gendarmerie.

Ensemble nous sommes aux services de nos concitoyens pour que la liberté des uns ne vienne pas perturber celle des autres. Dit autrement, pour que la tranquillité publique dans nos villages s’applique pour tous sous la vigilance d’un binôme gendarme/maire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’AMR 28 représentée à Terre de Jim par Stéphane MAGUET, maire de Janville en Beauce et Vice président de l’AMR 28 à Outarville 45 .

[9 septembre 2022] –

Un grand rendez-vous « Terre de Jim » co-organisé par les Jeunes agriculteurs du Loiret et de l’Eure et Loir à Outarville.
C’est la plus grande fête en pleine air de l’agriculture sur un site de plus de 55 ha. Une belle vitrine de l’agriculture française avec tous ces producteurs, partenaires agricoles et de nombreuses animations pendant 3 jours avec notamment la finale de labour, la traditionnelle course de Moiss Batt Cross, le train touristique, le tournoi de Rugby 🏉
Stéphane MAGUET a pu assister aux annonces en direct d’Emmanuel Macron qui a présenté les grands axes de son projet de pacte de renouvellement et d’avenir, pour répondre au défi démographique et de renouvellement des générations dans le monde agricole.
Il a annoncé qu’il se fera autour de plusieurs piliers :
– L’orientation et la formation, avec la consolidation de l’enseignement agricole avec 20 millions d’euros dans la formation, au travers d’un fond de soutien, mais aussi en créant un réseau d’incubateur agricole.
– Améliorer la transmission :
Installation, foncier et accès à la terre : le président a annoncé la création “d’un fond entrepreneur du vivant qui sera doté de 400 millions d’euros” qui servira aux jeunes souhaitant reprendre une exploitation, pour l’investissement foncier…
– Transition et adaptation : un soutien et un accompagnement de l’État pour faire face aux changements climatiques et à toutes les nouveautés du monde agricole, l’assurance climatique (agroécologie, robotique, innovation, etc.).
Il a beaucoup insisté sur la souveraineté agricole et alimentaire…
Nous pouvons être fiers en Eure et Loir de notre agriculture moderne et pluriel. Il faut tout faire pour la préserver et la soutenir si nous souhaitons avoir encore des agriculteurs demain pour faire vivre nos communes rurales !

 

 

 

Les présidents d’AMRs de la Région Centre Val de Loire reçus par François BONNEAU Président du Conseil Régional . [23 aout 2022] –

John Billard entouré de ses collègues présidents d’AMR des 5 autres départements de la Région Centre Val de Loire ont été reçus ce mardi par le Président de Région pour évoquer les relations entre nos communes rurales et la Région qui voit son champs de compétences s’elargir, tant en matière de transport que d’économie.

Réunion des Présidents d'AMRs de la RCVdL

 

 

 

 

 

Lancement des Assises de la Ruralité au lycée agricole de la Saussaye. [4 mars 2022] – 

Joel GIRAUD, alors Secrétaire d’Etat en charge de la ruralité, avait répondu favorablement à l’invitation de John BILLARD, Président de l’AMR28, lors de notre assemblée générale le 24 novembre 2021.

A cette occasion, lors de la visite en terre Eurelienne, Monsieur le Secrétaire d’Etat a nommé Hervé DEMAI, sous-préfet de Chateaudun en qualité de sous-préfet référent à la ruralité.

Madame le Préfet d’Eure-et-Loir, lui a rapidement confié l’organisation des assises de la ruralité en collaboration avec les services de l’Etat et les associations de maires du département. Il a pu travailler en étroite collaboration avec John BILLARD pour l’organisation des 4 ateliers thématiques coanimés par un sous-préfet et des maires ruraux issus des deux associations. Chaque élu participant à ces Assises, choisit ou choisira de s’inscrire à l’un des 4 ateliers.

Une centaine d’élus présents ont participé au lancement de ces  assises.  Vous pouvez encore rejoindre l’un des ateliers en vous inscrivant sur cette adresse : pref-assises-ruralite@eure-et-loir.gouv.fr .

Chaque atelier se réunira 4 ou 5 fois, en présentiel ou en visio, avant de restituer les travaux de ces assises le 17 octobre 2022.

Atelier 1 – Accès aux Services (services publics) :

Yannis BOUZAR, sous-préfet, directeur de cabinet du Atelier N°1 en réunionPréfet / Gradzig EL KAROUI, directeur départemental des finances publiques / Mickaël TACHAT, Maire de Mittainvilliers-Vérigny / Victor PROVÔT, Maire de Thiron-Gardais  / Loïc BARBIER, Maire de Brezolles .

Maisons France Services ; accès aux soins et Maisons de Santé Pluridisciplinaires ; vieillissement (tensions de recrutement dans les services d’aides à la personne) ; sécurité ; présences des services publics en milieu rural … [Préfecture (Cabinet, CCPI et DRCL), Gendarmerie Nationale, ARS, Éducation nationale, DDETS-PP].

Atelier 2 – Planification – Urbanisme  et Environnement :

Atelier 2 en sessionXavier LUQUET, sous-préfet de Dreux / Jean MARTINO, direction départementale des territoires / Christelle LORIN, Maire de Digny  / Olivier LECOMTE, Maire de Jallans  / Alain BELLAMY , Maire de Clévilliers / Jean-Marc DUPRE, Maire de Sainville  / Frédéric GIROUX, Maire de Le Boullay-Thierry (arrt Dreux). Réponse aux besoins des territoires en fonction de leurs spécificités ; parcours résidentiel dans le milieu rural ;  maîtrise du foncier et densification dans le respect des territoires ; planification et sobriété foncière.  distribution/production (échéance 2026 avec prise de la compétence par les EPCI) ; continuité écologique des cours d’eau ; rationalisation de l’action des « GEMAPIENS ». (ARS, DDT, UDAP, Agences de l’Eau,  DREAL).

Atelier 3 – Énergies – Numérique :

Naaïma MEJANI, sous-préfète de Nogent-le-Rotrou / Guillaume BARON, directeur départemental des territoires / Gauthier DEROY, responsable UD-DREAL / Xavier NICOLAS, Maire de Senonches (arrt Dreux) / Michaël BLANCHET, Maire de Saint-Piat (arrt Chartres) / Philippe MOREL, Maire de Vieuvicq  (arrt Châteaudun) / Jacques LEMARE, président d’Eure-et-Loir Numérique.

New Deal – numérique – téléphonie mobile ; énergies. (Préfecture – CCPI, DDT, Syndicats départementaux énergies et numérique).

Atelier 4 – Revitalisation et attractivité des territoires :

Adrien BAYLE, secrétaire général de la préfecture et sous-préfet de Chartres / Vincent LEPREVOST, directeur départemental de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations /  Gilles BONAL, directeur de la banque de France / Édouard BRODHAG, directeur départemental adjoint des territoires / Stéphane MAGUET, Maire de Janville-en-Beauce / Philippe RENAUD, Maire de Nogent-le-Roi  / Jean-Paul BOUDET, Maire de La Bazoche-Gouët .

Contractualisation pour chaque échelle de territoire (CRTE, PVD, Bourgs-centres, OPAH en milieu rural). Pour les Bourgs-centres : comment ils irradient sur les petits villages ? Mobilité. Économie : ESS ; Agriculture : quelles opportunités et adaptations : PAT, circuits courts ; développement de filières : bois biomasse ; agriculture et voisinage, « agribashing » (potentiellement: ZNT eau / riverains). (Préfecture – CCPI et DRCL, DDT, UDAP,  DREAL,  DDETS-PP, Agences de l’Eau (agriculture).

Voici quelques photos des discours d’ouverture des assises de la ruralité.

Ouverture par Hervé DEMAI, Sous-Préfet de Chateaudun, en charge de la ruralité puis John BILLARD, président de l’AMR 28, suivi de Joël BILLARD, président de l’AM 28, Christelle MINARD, conseillère départementale représentant Christophe LE DORVEN, Président du Conseil Départemental, empêché et clôture par Françoise SOULIMAN, Préfet d’Eure-et-Loir.