Bienvenue sur le site des Maires Ruraux d’Eure-et-Loir

Opération Bouge ton coq, c’est ma tournée !

13 artisans et commerçants Euréliens aidés en milieu rural pour plus de 16 500 €

Il y a quelques semaines, nous vous faisions part de cette formidable opération soutenue par l’AMRF (Vous retrouverez le billet sous l’onglet actualités).

Nous avons pu attribuer 16 550 € à 13 commerçants et artisans répartis sur tout le département : Bû, Courville-sur-Eure, Aunay-sous-Auneau, Saint-Eliph, Saint-Arnoult-des-Bois, Jouy, Pontgouin, Saint-Sauveur-Marville…

Il s’agit de restaurants, centre équestres, dépôts-vente, salon de bien-être, psychomotricité, brulerie de café, salons de coiffure, entreprise de nettoyage, commerce ambulant…

Nous remercions les maires des communes concernées qui ont soutenu les dossiers.

John Billard, Maire de Le Favril, Président de l’AMR 28 et Vice-président de l’AMRF a pu remettre quelques chèques factices à proximité de sa commune. Chaque entreprise a perçu un virement dans les plus brefs délais afin de couvrir une partie de leurs frais liés à la terrible crise sanitaire. Les quelques photos ci-dessous témoignent de l’action.

Il est encore temps de se mobiliser pour faire un don car il reste encore des dossiers à étudier, il faut se mobiliser pour faire rentrer des fonds afin d’aider le plus grand nombre, cliquez ci dessous et faites un don défiscalisable !

https://www.bougetoncoq.fr/c-est-ma-tournee/

John Billard, Magali Boniface coiffeuse et Christian Meunier, Maire de Saint Arnoult des Bois

 

 

 

Marie-Christine Jumeau, coiffeuse à Pontgouin et John Billard
John Billard, Mme Radif de la Torrefaction de la Forge et Hervé Buisson, Maire de Courville-sur-Eure
Chloé Déhent du club equestre de Saint-Eliph et John Billard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_________________________________________________________

Bien débuter son mandat 2020-2026

Intercommunalité, reprendre la main !

« Voilà, nous y sommes.

Le mandat qui débute doit marquer un changement notoire dans le fonctionnement des intercommunalités pour en faire de véritables outils au service des communes et du développement des territoires ruraux.  La période qui s’achève a vu s’opposer deux conceptions de l’intercommunalité. Celle qui y voit, à partir d’une réflexion partagée sur l’avenir, le vecteur d’une coopération solidaire, l’outil dans lequel la commune porte la pertinence de la proximité et la légitimité démocratique.  Et l’autre, désincarnée, illustration d’une vision technocratique déformée, qui y voit ce qui à terme, devrait supplanter la commune.

Les Maires ruraux sont viscéralement, obstinément, lucidement, attachés à la première.  Celle qui s’ouvre doit laisser place à celle où il nous faut rappeler avec force que la commune est une entité humaine, démocratique, territoriale, qui assure la continuité dans la proximité (comme on l’a vécu avec la crise sanitaire) et que l’EPCI est, comme son nom l’indique, un établissement public de coopération intercommunale, donc un outil.  C’est parce que nous avons cette ambition pour nos communes rurales que nous devons décupler, en ce début de mandat, cette énergie qui nous caractérise et pousser plus loin nos exigences au seuil de leur installation.  L’intercommunalité fonctionnera grâce à la manière dont vous vous en saisirez, pour la commune dont vous êtes l’élu.e et pour le territoire dans lequel elle est inscrite.

C’est à cela que vous sera utile cet outil concret et complet pour comprendre les nouvelles règles et les enjeux et vous donner des clés pour agir.

Bon début de mandat à vous. »

Vanik Berberian
Maire de Gargilesse-Dampierre
Président de l’Association des maires ruraux de France